La Forêt d'Arzier-Le Muids

La forêt


Le massif forestier, propriété communale, s'étend de Le Muids à 690 m d'altitude et va jusqu'au sommet du Noirmont à 1'568 m d'altitude. Les forêts communales recouvrent une surface de 1'770 ha (plan de gestion des forêts communales 2009) qui se divisent suivant la nature forestière de la façon suivante :

Forêts fermées :              953 ha
Pâturages et divers :       817 ha

Nos forêts communales sont principalement composées d'épicéas, de sapins, de hêtres et d'érables. Nous y trouvons également d'autres essences comme le mélèze, le pin, le frêne, le chêne, le robinier ou le merisier pour n'en citer que quelques-uns. De nombreux arbustes sont aussi présents dans nos forêts : cytise, cornouiller sanguin, chèvrefeuille à balais, sureau, noisetier et bien d'autres.

 

Les pâturages

Notre commune possède 10 pâturages à bovins et 1 pâturage à ovins. Si les pâturages communaux possèdent de bonnes zones d'herbage, de grandes surfaces sont boisées. Ce sont les pâturages boisés qui entrent ainsi dans le régime forestier.
Un entretien courant est effectué par les amodiataires tandis que les entretiens plus importants sont gérés directement par les autorités communales. Ainsi chaque année, environ 100 mètres de murets en pierres sèches sont remis en état.

Les clôtures du pourtour des 10 pâturages à bovins sont montées et démontées chaque année par l'équipe forestière communale. Cela permet un bon suivi et une restauration par tronçons des clôtures usées par les contraintes climatiques.

La Commune d'Arzier-Le Muids veut mettre en valeur son patrimoine naturel et culturel riche. C'est pourquoi, elle est partie prenante dans le Parc Naturel Régional Jura Vaudois (www.pnr-juravaudois.ch)

Gestion du patrimoine forestier communal

Notre patrimoine forestier est géré grâce à un plan de gestion établi par un inspecteur forestier. Comme la majorité des forêts en Suisse, ce plan est calculé pour gérer la forêt sur le principe du rendement soutenu. Principe correspondant à la gestion de la forêt de manière durable soit en exploitant uniquement la croissance de la forêt et en maintenant un équilibre entre les trois fonctions de la forêt : Production, Protection et Rôle Social (accueil, nature et paysage). Ce qui revient à dire que notre forêt représente un capital sur lequel nous pouvons récolter 6'400 m3 forestier par année, soit l'intérêt de ce capital forestier. Nous conservons ainsi un volume de bois sur pied constant en évitant de diminuer notre capital.

La production ligneuse






En condition normale, la totalité de notre possibilité est exploitée soit par des entreprises forestières régionales soit par notre propre équipe.

Les forêts de la commune d'Arzier-Le Muids procurent les assortiments suivants :

- Bois de service résineux
- Bois de service feuillus
- Bois de feu
- Bois d'industrie
- Bois de déchiquetage

La grande majorité des bois sont des résineux destinés à la construction. Ils sont vendus par La Forestière (www.laforestiere.ch) ou en vente sur pied aux entreprises de la région.

La commune d'Arzier-Le Muids possède un couvert à plaquettes forestières d'une capacité de 800 m3/pl et peut ainsi produire environ 2'400 m3/pl pour les besoins propres à la commune et pour des tiers.

Jusqu'en 1980, la vente des bois permettait aux citoyens de la commune d'être soulagés de tous impôts communaux et cela en permettant de couvrir les frais liés aux soins aux jeunes peuplements et aux infrastructures. Actuellement, les rentrées de la vente des bois n'arrivent plus à couvrir la totalité des travaux forestiers. La forte baisse du marché du bois ainsi que la hausse du coût d'exploitation ont mis fin aux "belles" années forestières.

Les autres ressources de la forêt

Les forêts communales, comme l'ensemble des forêts suisses, nous apportent bien d'autres éléments dont : 

 

  • Promenades relaxantes loin des bruits de nos agglomérations
  • Cueillettes de champignons
  • Air pur, la forêt est un poumon pour notre terre
  • Protection contre le vent, les chutes de pierres et l'érosion
  • Rôle filtrant qui contribue à la qualité de notre eau de source
  • Paysages magnifiques ( par ex. : pâturages boisés )
  • Espaces naturels indispensables à une faune riche et variée

La forêt est un espace merveilleux ouvert à chacun et placé sous la responsabilité de chacun.
Profitons de cet espace naturel et veillons également à le respecter.
Le service forestier d'Arzier-Le Muids vous souhaite de merveilleuses ballades à travers nos forêts et nos pâturages et se réjouit de vous y rencontrer.

La récolte de bois


Mais pourquoi couper autant de bois ? Pourquoi "massacrer" les coins à champignons, les lieux de promenade? Est-ce par pure envie de montrer leur travail que ces bûcherons font autant de travaux proches des villages ?

Non, le service forestier s'occupe de nos forêts pour garantir une pérennité à cette dernière. Pour que nous puissions garantir une forêt saine et en croissance, nous récoltons les bois mûrs, dégageons les jeunes pousses, desserrons les peuplements trop denses pour favoriser les arbres les plus vaillants. Cela change effectivement nos habitudes visuelles, nos coins à champignons, nos promenades quotidiennes et autres. Mais cela garantit un avenir à nos forêts. L'équilibre entre les différents acteurs de la forêt est très délicat et nous tenons à le maintenir. Cet équilibre a d'ailleurs été l'objectif primordial des générations de garde forestier donnant le meilleur d'eux-mêmes pour garantir un développement durable de notre patrimoine forestier. Nous continuons dans ce sens en certifiant avec les Labels FSC et PEFC nos forêts communales, qui sont certifiées depuis 2006. La dureté du marché mondial et la concurrence nous obligent à rester rationnels dans nos exploitations. Pour ne pas surcharger les comptes forestiers et les rendre encore plus déficitaires, nous travaillons selon les méthodes et les techniques actuelles. Cela implique que nous avons une forêt soignée mais pas un jardin où la moindre branche et le moindre tronc n'ont plus leur place. Au contraire, à beaucoup d'endroits, la présence de bois mort peu favoriser le rajeunissement. Vous avez certainement tous vu une fois des semis sur des troncs en décomposition. Ces derniers profitent des nutriments et de leur hauteur pour supplanter la forte strate herbacée. Mais n'y a-t-il pas un risque au niveau des "petites bêtes", des bostryches et autres? Le principal facteur de risque est dans le fait que beaucoup de nos forêts sont vieilles et résistent ainsi moins bien à l'attaque des insectes. Autre facteur important, le climat: la chaleur, le manque d'eau, les fortes rafales de vent et autres sont des facteurs importants pour la bonne santé des arbres. Un arbre sain et vigoureux sera toujours prêt à résister aux insectes qui préfèreront certainement aller vers un arbre plus faible et plus facile à attaquer. Pendant une grande période, la forêt représentait un capital que le propriétaire voulait faire fructifier au maximum. En accumulant du bois dans sa forêt, il pensait transmettre à son successeur un capital encore plus important. Aujourd'hui, nous disposons d'un capital sur pied important et nous exploitons les intérêts en prélevant les arbres servant l'intérêt de la forêt. Nous espérons également que le bois retrouve son attrait. Il est non seulement une merveilleuse matière première permettant de nous donner gîte, détente, chaleur et autre, mais il est la seule matière première renouvelable que nous avons à proximité. 

Pour garantir un avenir, employons du bois; ainsi nous stockerons le CO2 et ferons vivre la forêt, notre forêt.

Rédaction / photos

Hugues Philipona, mars 2010
 
Logo service forestier communal
Daniel Barras